La vente de boissons alcoolisées est interdite aux mineurs, en navigant sur ce site vous certifiez être majeur. |

Les méthode de culture

Les sols sont partout sableux sur les terroirs de La Royère et sur les terrasses du Soleian, avec plus de cailloutis par endroits qui favorisent le drainage des sols. La conversion en agriculture biologique nous amène à étudier le fonctionnement nos sols depuis plusieurs années.

Notre objectif est de limiter le travail du sol au bénéfice des micros labours naturels produits par la rhizogénèse. Cela passe par un enherbement naturel contrôlé, certaines parcelles semées, ainsi que la faune souterraine naturellement présente. Cette rhizosphère a aussi pour objectif de participer à la symbiose entre les micro-organismes du sol et les substances biologiques qui sont rendues possibles par les interactions entre la vigne, le végétal et le sol. Ce système de travail nous permet de limiter le compactage des sols, l’érosion (causée par les ruissellements et les vents violents de la région) et la pourriture grise (Botrytis cinerea).

Nos faibles rendements (30hl/ha) nous permettent d’obtenir de belles concentrations en polyphénols et une acidité totale très intéressante. Ainsi, les moûts contiennent de grandes qualités organoleptiques favorables aux vins de garde. Plus de la moitié de notre parcellaire est en taille Gobelet, l’autre partie en Cordon de Royat double. Nous vendangeons 60% de la production à la main afin de garantir une qualité optimale sur nos vins de garde.